Les 3 Gunas

L’Esprit traverse la matière et donne naissance à l’individu qui expérimente le monde.

Dans ce contexte, relions-nous à l’hypothèse que l’Esprit (Puruśa) siège dans la matière (Prakriti) et qu’il expérimente les « gunas » nés de la matière. En partant de cette hypothèse nous pourrons mieux saisir la multiplicité des Etres.

Les 3 gunas, dans des proportions différentes, influent sur le mental et l’intellect, et donnent ainsi naissance à de multiples individus avec des caractéristiques propres à chacun.

Les 3 états de la matière sont : 

Sattva – Rajas – Tamas :

Suivant le niveau sur lequel nous nous situons, ils prendront des formes différentes. Voyons par exemple : sur le plan psychologique, l’attitude du mental : 

Sattva = non activité

Rajas = activité

Tamas = inactivité

Sur le plan de la matière, l’Etre 

Sattva = conscience, pensée 

Rajas = Energie, mouvement

Les qualités de la matière

Sattva : pureté, luminosité parfaite, lien à la connaissance, au bonheur.

Rajas : passion, rouge, source du désir et de l’attachement.

Tamas : inertie, obscurité profonde.

Dans un souci continu de connaissance de soi et d’évolution vers la Sagesse, il est opportun de s’interroger sur nos caractéristiques dominantes et sentir quelle activité influe sur nos comportements, sur notre psyché.

Un Yogi se doit d’être informé des ruses du mental, afin de pouvoir éviter facilement les dangers les plus courants et de faire face efficacement aux problèmes qui se présentent.

Sattva est lumineux et exempt de tout mal de part sa pureté. Cette qualité lie  aussi l’infini à la matière. Les joies de la pensée créatrice et de la sagesse sont guidées par notre  relation au bonheur et à la connaissance. Ces expériences libèrent de tout attachement matériel excessif.

Rajas, sa nature est la passion, la source du désir et de l’attachement. Il nous lie par l’attachement à l’action.

La passion est son principal symptôme, elle s’exprime en une multitude de désirs, de besoins, d’émotions et sentiments divers.

Tamas, trouve sa source dans l’ignorance et s’exprime par la négligence, l’indolence et le sommeil.

La faculté de discernement est voilée et lie l’individu à sa nature primaire. La personne oublie ses aspirations supérieures de l’existence , elle n’a ni persévérance dans ses intentions, ni clarté dans sa pensée. Ses émotions et ses actions sont tronquées.

Laisser un commentaire